Orgues en Finistère
Fédération autour de l’orgue en Finistère

Bienvenue dans le monde des orgues en Finistère !
Vous trouverez sur ce site un inventaire des orgues en Finistère, des documents utiles pour préparer vos événements autour de l’orgue et plein d’autres choses encore.
Merci de penser à adhérer/renouveler votre adhésion à Orgues en Finistère pour soutenir nos actions.
Les concerts annoncés ne sont pas organisés par Orgues en Finistère

Sizun
Article mis en ligne le 13 juin 2012 par fmartin
Imprimer cet article logo imprimer

COMPOSITION

Thomas Dallam (1684) Marcellin Tribuot(1750) Jules Heyer (1869) Jean Renaud (1971)  Mec / élec - II / P 20 jeux

Situation : En tribune au fond de l’église
Diapason à 20° ; :
Tempérament : Egal
Traction notes : Mécanique (pédale électrique)
Traction jeux :  Electrique

Remarques :
Accouplement II/I.
Tirasses I et II.
1 combinaison libre par double registration.

I : Grand orgue 54 notes II : Positif 54 notes Pédale 30 notes
Bourdon 16’
Montre 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Flûte 4’
Doublette 2’
Plein jeu IV rgs
Cornet V rgs à C3
Trompette 8’
Clairon 4’
Bourdon 8’
Principal 4’
Nazard 2 2/3’
Quarte 2’
Tierce 1 3/5’
Cymbale III rgs
Chromorne 8’
Soubasse 16’
Basse 8’
Flûte 4’

3 registres en extension

Informations

Propriétaire  : Mairie de Sizun
Affectaire  : Monsieur le Curé, Ensemble Kleier an Arre, Prezbytère place de Lourdes, 29400 Landivisiau, Tel 02.98.68.11.63
Organistes  : M. Georges Provost & M. Jean-Yves Le Men

Historique

L’orgue de Sizun est construit en 1683-1684, années où la présence de Thomas Dallam est attestée par les actes de baptême de deux de ses enfants.
En 1750, le positif de Thomas Dallam est détruit par la chute de pierres tombées du clocher foudroyé. Le facteur Marcellin Tribuot construit alors un nouveau positif, plus sobre que le grand corps Dallam, ainsi que la balustrade en trompe-l’oeil. Toutefois, les dommages subis par le grand orgue, source de plusieurs décennies de procès, font que l’instrument ne redevient opérationnel qu’en 1774, après les travaux de Morain du Coudray.
L’orgue d’Ancien Régime fonctionne jusqu’à la réfection totale confiée à Jules Heyer en 1869. Le facteur silésien réalise un instrument neuf mais le manque de fonds ne permet de faire parler que le premier clavier, avec huit jeux et un pédalier en tirasse (le second clavier était posé mais il resta muet comme à Pleyben).
Légèrement modifié par Y.-M. Koenig en 1937, l’instrument est reconstruit par Jean Renaud en 1969-1971 : le grand orgue conserve, modifiée, une partie de la tuyautérie de Heyer, augmentée d’un clairon et d’un cornet ; le positif et la pédale (provisoirement en extension) sont neufs. Le buffet, classé M. H., retrouve à cette occasion sa polychromie, réalisée par M. et Mme Tassin.
L’orgue est inauguré à l’Ascension 1971 par Antoinette Keraudren et devient le support d’une saison estivale de concerts ("Jeudis de Sizun"). Premier orgue des grands enclos paroissiaux à connaître une restauration cherchant à revenir aux origines, il témoigne des choix esthétiques en vigueur vers 1970, tant par ses sonorités que par son buffet.

 

 

puce Contact puce Espace rédacteurs puce squelette puce RSS puce Valid XHTML 1.0 Strict
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.8.9